« Ne partez pas sans GPS »

Entreprendre un projet est souvent périlleux, c’est pourquoi il est important de savoir où l’on va, et comment y parvenir.

Maintes personnes décident de se lancer en affaires sur un coup de tête. C’est comme un « noware ». En fait, c’est l’équivalent de décider de se rendre à un endroit inconnu, avec pour tout repère le nom de l’endroit, et ce qu’on y fait. Pas de GPS, pas de cartes routières, pas d’indices. Est-ce au nord, au sud, à l’est ou à l’ouest? Pas de boussole, pas de trajet à suivre. Dieu sait où vous pourriez aboutir.

En affaire il faut avoir un plan, le plan est l’équivalent du GPS ou de la carte routière. Il nous indique le point de départ, le point d’arrivé, et comment procéder pour nous y rendre. En cas de pépin, les détours à prendre.

Vous désirez par exemple devenir créateur de site web. Il sera important de suivre des cours, qui vous permettront de devenir maître en la matière. Une fois que vous aurez maitrisé le sujet, évaluer quel est votre but. Travailler de chez vous en tant que travailleur autonome? Trouver du travail dans une grosse entreprise qui appréciera vos talents? Fonder votre propre compagnie? Être seul ou encore avoir des employées à votre compte?

Une fois établi le point d’arrivée, il est important d’évaluer le trajet à accomplir (comment y parvenir)? Avez-vous l’équipement nécessaire pour le travail à effectuer? Sinon avez-vous prévu le montant d’argent à investir pour vous le procurer. Ce montant l’avez-vous en poche, ou devrez-vous l’emprunter? Comment allez-vous recruter vos clients? Par quel moyen vous ferez-vous connaître? Combien vous coûtera l’investissement pour faire connaître votre entreprise? Combien cela vous rapportera-t-il dans les premiers mois, la première année, la deuxième? Serait-ce suffisant pour subvenir à vos besoins? Si l’entrée d’argent n’est pas à la hauteur de vos espérances, avez-vous prévu comment vous pourrez survivre pendant cette période?

Si vous n’avez pas pris le temps de bien évaluer la situation sur tous les points, il est évident que malgré l’investissement pour suivre les cours qui feront de vous un maître dans la matière, après quelques mois d’opérations infructueuses, vous serez dans l’obligation de vous chercher un emploi et parce que le temps pressera, ce risque de ne pas être celui de vos rêves.

INFORMEZ-VOUS

Parlez à des gens qui sont partis en affaires dans le même genre d’entreprise. Comment ont-ils procédé? Les débuts ont-ils été difficiles? Comment s’y sont-ils pris pour contourner les obstacles? Sachez écouter, laissez les gens vous raconter leur histoire, servez-vous de l’expérience des autres. On croit toujours pouvoir faire mieux, mais de savoir écouter vous évitera bien des pièges. L’expérience ça s’acquière, je suis bien d’accord, mais d’avoir un mentor pour vous guider est encore mieux.

Pour réussir, soyez différent, ce sont les petites choses qui font souvent toute la différente. Ayez un petit quelque chose qui vous distingue de vos concurrents. Cherchez à améliorer une facette de votre travail qui est négligé par les autres.

LA PERSÉVÉRENCE

Beaucoup de gens ont des idées extraordinaires, mais les obstacles pour parvenir à faire de leurs idées une réalisation concrète leur fait lâcher prise trop rapidement. Par exemple j’ai été très surprise à une époque d’apprendre que douze maisons d’édition ont refusé le manuscrit Harry Potter à l’école des sorciers. En 1997, Rowling se disait « presque morte », quand la maison d’édition américaine Scholastic a acheté les droits du bouquin.

Autre cas similaire, Margaret Mitchell arrête sa carrière de journaliste pour des problèmes de santé en 1926. Pour passer le temps, son mari lui conseille d’écrire un livre. Elle y a consacré 10 ans de travail. Finalement elle présente aux éditeurs son manuscrit qui essuie 38 refus avant d’être finalement publiée, il s’agit du grandiose roman, « Autant en emporte le vent ».

Vous êtes-vous déjà demandé si vous avez mis suffisamment d’effort dans votre projet avant de lâcher prise? Baissez-vous les bras trop rapidement? Il arrive parfois que nous n’ayons pas suffisamment de raisons d’atteindre le but fixé. Quand on veut vraiment, comme les deux auteurs cités précédemment, rien ne nous arrête, rien ne devrait nous arrêter.

Bonne route

____________________________

ginny