« La peur du changement »

Le plus grand obstacle à la réussite est la peur du changement. Parce que le changement entraîne avec lui une façon de vivre différente que nous ne  sommes pas prêts à accepter, que l’on a peur d’accepter.

Il est facile de se laisser couler dans l’habitude. La personne même malheureuse s’habitue à son petit train-train quotidien, pas nécessairement facile à vivre, mais en territoire connu, moins déstabilisant.

L’inconnu est souvent source d’anxiété, et le changement impose de faire face à l’inconnu. On aime souvent mieux demeurer dans notre territoire malsain du connu que de se lancer dans le vide du changement, ce qui donne comme résultat, que la peur du changement est souvent la source d’échec au bonheur.

Les pessimistes sont en général les plus réfractaires aux changements. « Et si, en modifiant ce qui va mal, je me retrouvais dans une situation pire que celle qui est présentement la mienne », sont souvent inconsciemment la réflexion  qui les empêche de modifier le courant de leur vie.

Les optimistes eux, sont ceux qui croient que le changement peut amener de l’inconnu, mais que cet inconnu ne peut qu’être mieux que leur vie actuelle, alors ils se lancent dans l’aventure. Ce sont souvent eux qui trouvent le bonheur au bout de leur chemin.

La peur est un réflexe normal, elle nous protège des dangers. Mais encore faut-il que danger il y ait. La peur doit être présente pour nous permettre d’analyser une situation, d’y réfléchir et de déterminer comment nous protéger du danger potentiel le cas échéant. Mais, lorsque la peur nous empêche d’avancer dans la vie, cette peur devient notre ennemie, l’ennemie de la réussite, l’ennemie du bonheur.

___________________________

ginny